Cardio-vélo à deux voix/ Spinning in two voices

Everyone who reads this blog knows that I am a bit spinning-crazed.  My friend Joh and I did the Bike Rally together last year, and now we go on workout dates. Last week, I dragged her to a fancy spinning studio for the first time.  I wanted to know how she felt about it, so we had an email conversation.  Joh is from Quebec and makes me step up and use my French, so here is our conversation, in two voices, hers in French and mine in English — Cate

**IMG_3950

Hi Joh — so I took you spinning in a real “spinning studio” for the first time last night.  I looked at you red-faced and damp at the end of class and thought, “I need to hear how this was for her.”  What did you think?

Pour moi, les dix premiers kilomètres sont toujours très ardus, que ce soit sur la route ou en cardiovélo. Ce fut le cas hier soir, lorsque j’ai cru devoir abandonner au début… jusqu’à ce que je réalise que j’approchais le fameux 10 km où je prends mon second souffle.

That’s interesting that you had the same experience with spinning as you do on the road.  What happened when you got your “second wind”?

C’est alors que j’ai réellement commencé à avoir du plaisir, à entrer dans le jeu, à apprécier la pénombre et la musique, à pousser et tirer sur les pédales au rythme de celle-ci sans réfléchir à autre chose que d’écouter les instructions et de porter mon attention sur les deux chiffres au cadran (de tour/minute et de watts). Ceci a duré pour les prochaines 20 prochaines minutes, jusqu’à ce que l’instructeur, Brian, nous demande (ou plutôt, nous intime l’ordre) de nous lever.

I’m glad you found the fun of it — you know I love the fact that it feels like a game or a party.  There IS pleasure in pushing yourself this hard with the music flowing through you.  How did you feel about the way Brian structures the class?  He can be a bit … bossy, lol. 

C’est alors que l’instructeur, Brian, nous a demandé (ou plutôt, nous a ordonné) de nous lever. J’ai obéi pour la première ronde, mais au moment de répéter l’exercice, la rebelle en moi s’est exprimée : il est malade, pas question! Je déteste me lever sur les pédales et en plus, j’ai terriblement peur à mes genoux. Et je me dis que ce n’est pas quelque chose que je fais sur la route, donc à quoi bon m’y exercer en cardiovélo!

I actually think that’s really important — you have to listen to your own body and do what feels right.  I think that’s something I wish everyone understood about spinning or any kind of class — there is this combination between the group pressure of everyone pushing you, which I really find motivating — and you also that you just do what feels right.  If you feel like standing doesn’t work for you or hurts your knees, don’t stand!  How did that work for you?

À la place, chaque fois que la classe se levait, j’augmentais mes rotations et je gardais la cadence à plus de 100 tours/minute, comme un sprint. Tout en espérant qu’il ne m’interpellerait pas devant les autres… et puis, si ç’avait été le cas, j’aurais prétendu ne pas avoir bien compris les instructions… en souhaitant que mon accent français serait assez convaincuant! Mais non, il m’a laissé tranquille et les intervalles se sont poursuivis, ainsi que le fil de mes pensées : assis-debout-sprint-augmente la tension-diminue la tension et on recommence… combien de temps reste-t-il? Est-ce une classe de 45 minutes ou de 50 minutes? Est-ce que je vais me rendre jusqu’au bout? Ah, quelqu’un vient de partir… mais non, pas moi. Je vais terminer ceci, à tout prix! J’aurais besoin d’une autre serviette, la mienne est toute trempée déjà.

LOL — you have captured exactly the same inner dialogue I have during every class.  In many classes, I’m arguing with myself about whether I could actually just get up and leave or not. But you stayed!  

Eh oui, je suis restée, tout en me disant qu’il faut être masochiste sur les bords, et que l’instructeur doit être un peu sadique. Mais, en même temps, que c’est relaxant de ne pas penser à autre chose que ces deux chiffres, répéter les coups de pédale, suivre le rythme de la musique, regarder le tableau de bord et me comparer aux autres participants.

I think you just hit that exact moment of presence that really makes spinning work for me — the numbers seem abstract, but they give you something to fix on and stay focused.  Like an object of meditation. And everything just gets very…. now.  

I know you’re strong, but I was impressed at how you stayed in it.  I tried not to look at you too much but I did look at your numbers on the screen up above the class.  You were very … persistent, lol.  How did you feel at the end?

Vers la fin, j’ai été surprise de l’annonce du dernier sprint. Déjà? Yé! J’ai réussi! Je vais monter ça à 125 tours/minute pour terminer en puissance! Et voilà, c’est fini!! Je suis trempée de bord en bord, essoufflée, rouge, mais souriante et heureuse.

Thanks for playing with me ;-).  Will you come again?

Absolument! J’ai assez aimé l’expérience pour la répéter! Quand est-ce qu’on y retourne? 🙂

Fieldpoppy is Cate Creede, who lives in Toronto where she works as an educator and strategic change consultant in academic healthcare and other socially accountable spaces. She blogs here on the second Friday of every month.

Joh est traductrice (de l’anglais au français) et correctrice, originaire de Montréal et installée à Toronto depuis 2014, où elle a découvert un nouveau réseau d’amateurs de plein air et de sport. Elle pratique le vélo, la randonnée pédestre et le pilates aussi souvent que possible.

What do you think?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s